Skip to content

Quadratisation de la politique française

Avec la présidentielle, s’acte la division de la politique en quatre pôles, ce qui va complexifier la Ve République, conçue en bipartisme. Politique sociétale ou économique, les enjeux du XXIe siècle donnent à se positionner sur un axe. Ainsi, on retrouve les progressistes (émancipation des individus), opposés aux conservateurs (maintien de l’ordre établi). Alors que sur l’axe économique, les libéraux (minimisation de l’état) font face aux protectionnistes (renforcement).

Note : si ces clivages ont toujours existé, 2017 les met en exergue car 4 candidats (les mieux placés) incarnent ces pôles.

  • F.Fillon (LR) pour l’idéologie réactionnaire (libéralisme éco. et conservatisme soc.).
  • J.L.Mélenchon (φ) pour l’altermondialisme (protectionnisme éco. et progressisme soc.).
  • M.LePen (FN) pour le nationalisme (protectionnisme éco. et conservatisme soc.).
  • E.Macron (EM!) pour l’individualisme (libéralisme éco. et progressisme soc.).

Ainsi divisées, Gauche et Droite n’ont plus de sens au vu de la disposition du dénominateur à la fois sociétal et économique qui les distingue. La nouvelle répartition pourrait entraîner 2 enjeux:

  1. Clarification du PS
    Incarner une 5e voie dans cette nouvelle configuration ? Pourquoi ? Et qu’a-t-il de plus à proposer ? Tout est sur le terrain. Le PS est confronté à son ralliement à un des pôles (ou deux, suite à une division).
  2. Gouverner
    Ce qu’il y a aussi de nouveau, c’est la réparations très égale des français.e.s parmi ces pôles. Tous rassemblent près de 25% des votes en comptant les partis satellites qui gravitent autour.

La difficulté sera pour le pôle élu. Tout d’abord puisque dès le départ 75% des français seront en désaccord. De plus, si ces pôles semblent à l’écrit avoir des valeurs communes (soc. ou éco.), leurs projets de société sont opposés. Par exemple, si Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon partagent la notion de protectionnisme, le Front National le théorise à l’opposé de la mondialisation alors que la France insoumise l’utilise pour lancer une mondialisation où l’Humain passerait avant les intérêts financiers. Et le constat est le même pour tous les critères entre tous les candidats. Bonne chance au futur Président !

One Comment

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.