Skip to content

L’oligarchie affirmée : l’entourage de Fillon

Partout, l’on entend que la représentation est en crise. Que la démocratie se meurt ou se maintient artificiellement. Que ceux qui nous gouvernent représentent davantage une caste politique hermétique qui connaît peu ou mal le quotidien des Français. Ainsi, intéressons-nous aux candidats à la présidentielle de 2017. Ou plutôt à leur entourage. En effet, le Président de la République, une fois élu, nomme le Premier ministre. Et à eux deux, par décret, désignent les membres du Gouvernement. Il est courant mais pas moins tabou, que ces nominations se basent sur des critères peu objectifs. En effet, les affinités jouent toujours un rôle (consciemment ou non). Un sondage place François Fillon en bonne position pour les intentions de vote au premier tour, oscillant entre 24% et 25%. Il est alors réaliste de l’imaginer présent au second tour des élections présidentielles. Voire même à l’Élysée.

Un homme en particulier attire notre attention. Henri de Castries. Ancien PDG d’AXA, il a rejoint l’équipe de François Fillon il y a quelques mois. Selon la presse, il est fort probable qu’il intègre le gouvernement. Cet homme sera donc peut-être amené à prendre des décisions et des mesures qui importeront le quotidien des Français. Henri de Castries, est tout d’abord issu de l’ancienne noblesse française. Son parcours s’inscrit dans la voie « classique » : HEC, puis l’ENA, et également titulaire d’une licence de droit. Cet énarque dispose donc des qualités attendues par la classe politique pour participer à l’exercice du pouvoir.

Mais depuis 2011, Henri de Castries occupe un poste quelque peu spécial. En effet, il est président du comité de direction du groupe Bilderberg. Il s’agit surement du club international le plus privé, inaccessible et élitiste. Ce groupe, fondé en 1954, compte environ 130 membres qui se réunissent une fois par an dans un but précis : discuter des grandes problématiques internationales. La majorité de ces membres sont des diplomates, des personnalités d’affaires, de la politique et des médias. Le bilan de ces conférences est confidentiel. Ainsi, le système oligarchique tel qu’il existe se poursuivra avec François Fillon.