Histony : "les sujets identitaires comme argument marketing"

Histony : « les sujets identitaires comme argument marketing »

Quel est ton rapport à la politique ?

Comme beaucoup de gens, je suis totalement désabusé par la vie politique qui nous est présentée par les médias et qui est, en gros, la lutte entre des néo-libéraux qui se battent pour savoir quelle tendance du néo-libéralisme nous imposer sans trop parler des alternatives. Une vie politique où on nous laisse entendre que le choix va devoir se faire entre Macron, Valls, Fillon, Juppé et Le Pen ne laisse pas grand espoir, surtout quand les mêmes sujets identitaires reviennent en permanence comme argument marketing sans qu’on se soucie des conséquences. Je suis donc abstentionniste revendiqué, ce qui ne m’empêche pas de considérer qu’il y a d’autres moyens de faire de la politique, notamment par la manifestation et, de façon générale, l’engagement concret.

L’objectif de votre chaîne YouTube ?

J’ai voulu saisir la possibilité offerte par YouTube pour utiliser mon savoir et mon expérience en Histoire : 10003715_1648808072061128_313886657732702144_oje trouve cette discipline essentielle pour apprendre l’esprit critique. Cet esprit critique, j’ai souvent pu constater qu’il était défaillant, même chez des gens très doués ; j’aimerais donc donner des clés pour comprendre ce que c’est, véritablement, qu’être critique, que savoir réfléchir. L’Histoire est un merveilleux terrain pour ça, surtout qu’elle est actuellement monopolisée par des gens comme Stéphane Bern et Lorànt Deutsch, qui en font un récit souvent faux et manipulateur.

Dans quel but beaucoup trop d’hommes politiques détournent l’Histoire ?

Pour la même raison qui les fait mentir, même les « meilleurs » : ils n’ont pas pour objectif de convaincre par la raison, mais par les sentiments. Le système électoral et médiatique veut ça : tout se joue sur l’image et la puissance évocatrice des discours. Et quoi de plus évocateur que l’Histoire, quand on en fait un grand film idéologique, dont on invoque des héros divers pour que le spectateur s’y associe (ou mieux, y associe le candidat !). Bref, beaucoup de comm’, de toutes parts, très éloignée de la réalité historique qui, souvent, est plus subtile.

La Ve République est-elle défaillante ?

Je pense que le fait que beaucoup de gens se posent la question y répond, en soi : oui, ce système pose de gros problèmes démocratiques (j’ai pu évoquer la question du Sénat dans une vidéo), des problèmes qui viennent de la façon dont il a été conçu, comme une monarchie présidentielle taillée sur mesure pour De Gaulle. De là à dire qu’elle va bientôt s’effondrer, il y a un pas que je ne franchirai pas : la IIIe République semblait condamnée dès le départ ; dans les années 1880 et 1890, elle a traversé des crises qui auraient bien pu la détruire… Et elle a tenu des décennies de plus.

Le Parti socialiste est-il parti pour s’éteindre ?

Je n’en sais rien ; je tablerais plus sur une mutation. Je pense que le projet de gens comme Valls est, à terme, que le PS perde son caractère socialiste pour devenir un parti beaucoup plus central, qui récupèrerait peut-être l’aile la plus ouverte des « Républicains », qui eux-mêmes deviendraient un pôle d’extrême droite, rapproché ou non du FN, l’objectif final étant d’obtenir un système à l’américaine avec deux partis dont aucun ne remette profondément en cause le système. Bref, la même chose qu’aujourd’hui, mais en assumé. Je pense en tout cas que le PS pourra bien plus difficilement se poser en alternative. D’un autre côté, il a pu se remettre de 14 ans de désillusion mitterrandienne alors il pourrait très bien survivre aussi à Hollande…

Comment pressentez-vous le futur politique ?

Je pense que, dans tous les cas, des moments difficiles se préparent. Ils sont déjà là, pour beaucoup de personnes dont on ne parle pas (je pense notamment aux personnes qui subissent au quotidien un racisme qui est, réellement, d’État). Mais d’un autre côté, passer par ce genre de moment peut aussi être le prétexte pour susciter, enfin, un engagement massif. Impossible, donc, de savoir de quoi demain sera fait…

Sur quoi portera le prochain numéro ?

Je suis engagé dans une longue série sur la Révolution française, donc le prochain épisode portera sur ce sujet ; plus précisément sur les origines de la Révolution. Dans les temps qui viennent, je n’exclus pas de travailler aussi sur des projets en lien avec l’élection présidentielle.

Des évolutions de la chaîne à venir ? D’autres projets en tête ?

Pour l’instant, ce projet « Révolution » est ce qui m’occupe le plus et devrait me prendre jusqu’à l’été… au moins ! Si ce genre de série plait, il est possible que j’en fasse sur d’autres périodes.